Acheter en SCI ?

Vous vous interrogez sur la manière la plus optimale pour l’acquisition d’un bien immobilier avec un tiers ou vos enfants.  La SCI peut effectivement répondre à votre problématique car elle permet :  

  • d’organiser les règles entre tiers pour l’acquisition en clarifiant les droits de chacun au sein de la société (qui à le pouvoir, comment gère t’on les investissements actuels et ultérieurs, que se passe t’il en cas de souhait de cession, …) ; 

  • d’améliorer la transmission des biens si ce schéma est réalisé parallèlement à une opération de donation (la valeur des biens transmis et donc le calcul des droits de donation se faisant sur la valeur nette de la société, valeur du bien – emprunt bancaire) 

  • d’éviter des situations d’indivision très pénalisantes pour la gestion d’un patrimoine immobilier ; 

  • protéger le conjoint en le nommant co-gérant de la SCI.

 La SCI permet d’organiser facilement la répartition d’un patrimoine immobilier, divisé en nombre de parts de valeur identique.  Constitution de la SCI  Les associés ?  Il faut être au minimum deux associés pour créer une SCI.  Un couple marié et leurs enfants, même s’ils sont mineurs mais sous certaines conditions, peuvent être associés de la SCI.  Les associés sont responsables indéfiniment au prorata de leur nombre de parts.   Quelles sont les formalités de création ?  La création de la SCI nécessite les formalités suivantes :  

  • l’établissement et la signature des statuts ;

  • la désignation du ou des gérants ;

  • l’enregistrement des statuts à la recette des impôts du lieu du siège de la SCI dans le délai d’un mois ;

  • une insertion dans un journal d’annonces légales ;

  • le dépôt des statuts au greffe du Tribunal de Commerce ;

  • la demande d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés ;

  • la déclaration d’existence auprès des contributions directes et au greffe du Tribunal de Commerce.

 La fiscalité (pour la SCI imposée à l’Impôt sur le Revenu) ?   

Les bénéfices : 

Chaque associé récupère au prorata de ses parts le résultat de la société et est imposé à l’IR au titre des fonciers

Et si vous vendiez les parts de la SCI ?  

En cas de cession des parts de SCI, vous seriez éventuellement redevable de l’impôt sur les plus values générées avec cependant des abattements applicables en fonction de la durée de détention des parts de la SCI.

Bonne journée

A propos L'équipe Joptimiz.com

Nous sommes une équipe de fiscalites spécialisée dans la fiscalité du patrimoine.
Nous avons créé www.joptimiz.com en 2006 pour répondre aux questions fiscales et patrimoniales de nos clients internautes (réponse en ligne sous 48h ouvrées).

Ce contenu a été publié dans Investissement. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire