Plus-values immobilières des expatriés : du nouveau !

Suite aux récentes évolutions de la jurisprudence européenne et française qui ont sanctionné l’administration fiscale en raison de la différence de traitement qu’elle opère selon la domiciliation fiscale d’un non-résident (19 % s’il réside dans l’Union européenne ou l’Espace économique européen ou 33,1/3 % s’il réside en dehors de ces territoires), les députés ont introduit une mesure visant à ce que le taux de 19 % s’applique à tous les non-résidents détenant indirectement de l’immobilier en France au travers une SCI.

Ne sont cependant pas visées par cette mesure, les personnes morales soumises à l’impôt sur les sociétés qui restent soumises au taux de 33,1/3 % et les plus-values réalisées par des personnes domiciliées dans un Etat ou territoire non coopératif (ETNC) qui restent soumises au taux de 75 %.

A propos L'équipe Joptimiz.com

Nous sommes une équipe de fiscalites spécialisée dans la fiscalité du patrimoine.
Nous avons créé www.joptimiz.com en 2006 pour répondre aux questions fiscales et patrimoniales de nos clients internautes (réponse en ligne sous 48h ouvrées).

Ce contenu a été publié dans Fiscalité, Immobilier des expat. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.