Quelle sauce fiscale immobilière pour 2013 ?

 

Des idées commencent à être émises …

En effet, les plus-values immobilières dégagées lors de la vente d’une résidence secondaire ne seraient peut être pas soumises au barème de l’impôt sur le revenu.  Elles se distingueront donc des autres revenus du capital (intérêts, dividendes, plus-values mobilières), appelés à perdre le bénéfice des prélèvements forfaitaires (de 19 % à 24 %), dès l’an prochain. 

Il est également étudié un mécanisme permettant de lutter contre la rétention foncière. Pour Rappel, actuellement, il y a une exonération totale après 30 ans de détention. Bercy a envisagé une exonération décroissante, mais cette option trop coûteuse sera sûrement abandonnée. Il est également étudié une fiscalité fixe, indépendante de la durée de détention.  

L’idée qui semble être la plus probable est cependant la mise en place d’un nouvel abattement de 20%. A suivre …

A propos L'équipe Joptimiz.com

Nous sommes une équipe de fiscalistes spécialisée dans la fiscalité du patrimoine et de l'immobilier. Nous avons créé www.joptimiz.com en 2006 pour répondre aux questions fiscales et patrimoniales de nos clients internautes (réponse en ligne sous 48h ouvrées).
Ce contenu a été publié dans Fiscalité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire