Crédit d’impôt sur les volets isolants motorisés

 

La question posée par rescrit était « le coût de la motorisation électrique des volets isolants entre-t-il dans la base du crédit d’impôt en faveur des économies d’énergie et du développement durable prévu à l’article 200 quater du code général des impôts ? »

Oui mais… 

Les dépenses d’acquisition de volets isolants ouvrent droit (sous réserve de respecter des critères de résistance thermique) au bénéfice du crédit d’impôt pour dépenses d’équipement de l’habitation principale en faveur des économies d’énergie et du développement durable.


Toutefois, en cas d’installation de volets isolants avec motorisation, le crédit d’impôt ne sera accordé qu’à condition que l’installateur précise distinctement sur la facture le coût des volets hors motorisation et le coût du système de motorisation.


En effet, l’administration fiscale vient de préciser par rescrit (RES n°2012/38, 5 juill. 2012) que les dépenses afférentes aux systèmes de motorisation électrique pouvant être associés aux volets isolants n’ouvrent pas droit au crédit d’impôt, dans la mesure où seul l’équipement concourant aux économies d’énergie est éligible. Même s’ils sont indispensables au fonctionnement des volets isolants, ces systèmes de motorisation sont donc exclus de la base de calcul du crédit d’impôt.
Les entreprises procédant à la fourniture et à l’installation des volets isolants comportant un système de motorisation, doivent donc impérativement indiquer sur les factures, outre les caractéristiques techniques exigées de l’équipement, le coût de celui-ci hors motorisation et, séparément, celui du système de motorisation. A défaut de cette distinction, l’administration précise que le crédit d’impôt ne pourra être accordé, et cela pour l’ensemble de l’installation.

A propos admin

Nous sommes une équipe de fiscalistes spécialisée dans la fiscalité du patrimoine et de l'immobilier. Nous avons créé www.joptimiz.com en 2006 pour répondre aux questions fiscales et patrimoniales de nos clients internautes (réponse en ligne sous 48h ouvrées).
Ce contenu a été publié dans Fiscalité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire